Temps de lecture : 2 minutes.

« Un des plus profonds besoins des gens est d’être complètement entendus, totalement compris et entièrement acceptés. » Carl Rogers

Au cours de mon cursus à l’Institut de Sophrologie Humaniste de Lille j’ai été formée notamment à l’écoute active selon Carl Rogers. Je vous en partage ici quelques apports très utiles au quotidien, en espérant que vous pourrez y trouver des clés pour accompagner vos proches et leur offrir une oreille bienveillante.

 

Partez de votre propre expérience.

Lors d’une discussion avec un.e ami.e ou un membre de votre famille au cours de laquelle vous avez partagé une difficulté personnelle, peut-être vous est-il déjà arrivé de :
– recevoir un conseil totalement inadapté à votre besoin (« tu devrais… », « si j’étais toi… ») ?
– vous sentir davantage jugé que compris (« quelle idée d’avoir fait ça… », « tu aurais pu faire un effort… ») ?
– voir votre propos interprété (« moi je crois que ton problème c’est… ») ?
A ce moment-là vous êtes-vous senti(e) VRAIMENT écouté(e) ? Non ? Il s’agit d’écueils classiques : l’être humain a tendance à écouter pour répondre et non pour comprendre l’autre. Assez naturellement il interprète, se projette et, à la moindre occasion, donne son avis.

 

Qu’entend-on par « écoute active » ?

C’est une technique visant à mieux écouter pour appréhender son interlocuteur et créer un vrai dialogue. Il s’agit d’une démarche personnelle qui demande à se mettre réellement dans l’instant présent et à sortir du mode « pilotage automatique » sur lequel nous sommes souvent branchés sans nous en rendre compte. Cette posture de sincérité et de présence attentive peut notamment permettre à l’interlocuteur de trouver un espace propice à la résolution de sa problématique. En lui offrant une vraie qualité d’écoute, et sans forcément vous en apercevoir sur le moment, vous lui permettrez de progresser et de trouver ses propres réponses (même s’il peut être tentant de lui donner des conseils !).

 

Quelle attitude adopter ?


Pour qu’une personne se sente entendue et comprise plusieurs attitudes sont importantes. Elles constituent des pistes de réflexion intéressantes si vous souhaitez développer votre qualité d’écoute :
1. L’accueil : accepter l’autre comme il est, accueillir sans jugement, quel que soit votre avis sur ce qu’il exprime.
2. Être centré(e) sur ce que l’autre vit et non sur ce qu’il dit : aller au-delà des faits pour s’ouvrir à la façon dont il ressent les choses (« je sens que cela t’affecte », « j’entends de la déception dans ta voix »…).
3. Montrer à l’autre qu’on le respecte : qu’on respecte sa manière de vivre ou son point de vue sans se transformer en apprenti psychologue (« si tu as fait ça c’est sûrement parce que tu as manqué de… quand tu étais petit(e) »).
5. Être un miroir pour les sentiments de l’autre : se faire écho de ce qu’il ressent, sans interprétation.
6. S’intéresser à l’autre plus qu’au problème lui-même : voir le problème du point de vue de l’autre. Pour vous la situation n’a peut-être rien de grave, mais pour l’autre elle est peut-être vécue comme un échec, une sanction…

Mettre de côté ses représentations pour mieux accompagner l’autre n’est pas simple, mais cela peut s’entraîner au quotidien. Si vous souhaitez creuser le sujet je vous recommande vivement les ouvrages de Carl Rogers. Développer une attitude de bienveillance et de compréhension permet de développer des relations plus sereines et enrichissantes, à la fois pour soi et pour les autres (famille, amis, collègues…).

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement sur mes accompagnements (en cabinet et téléconsultation).